Stop-Start

Stop-Start

Le système Stop-Start coupe le moteur automatiquement
lorsque la voiture est à l’arrêt et le remet en marche de
lui-même dès que le conducteur souhaite repartir
.
Ceci permet de faire des économies de carburant.
Dans le cas de la Golf 7, elle peut atteindre 4%.

Cela se passe différemment selon que l’on a affaire à un véhicule à boîte de vitesses manuelle ou à une boîte automatisée DSG.

Avec une boîte manuelle, une fois la voiture immobilisée, il faut mettre au point-mort et relâcher la pédale d’embrayage. Alors seulement, le moteur se coupe. Pour faire redémarrer le moteur, il suffit de débrayer.

Avec une boîte DSG, il faut freiner jusqu’à l’arrêt et maintenir la pédale fermement enfoncée (si la pédale n’est pas enfoncée à fond, il se peut que le moteur ne se coupe pas). Pour relancer le moteur, il suffit de relâcher le frein.

Stop-start offLe système Stop-Start s’active automatiquement (il s’agit
d’une obligation liée à la norme Euro 6 en matière d’émissions).
Toutefois, il peut être désactivé sur simple pression d’une touche
une fois que le moteur tourne et le restera jusqu’à ce qu’on coupe
le contact et qu’on se remette en route.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus :

Les véhicules avec Stop-Start ont une batterie qui présente une résistance supérieure aux cycles de démarrage ainsi qu’un démarreur plus résistant à l’usure.

+ Pour que le moteur se coupe, il faut que :

  • la batterie soit suffisamment chargée,
  • la température de la batterie soit supérieure ou égale à -1°C et inférieure à 55°C.
  • la température du liquide de refroidissement se situe entre 25°C et 100° C.
  • la climatisation ne soit pas trop sollicitée.
  • le filtre à particules ne se trouve pas en phase de régénération (moteurs diesel).
  • le braquage des roues n’excède pas une certaine valeur

+ Pour que le moteur redémarre, il faut que :

  • le conducteur ait attaché sa ceinture,
  • le capot moteur soit fermé,
  • le levier de changement de vitesse soit au point mort lorsqu’on débraye (boîte manuelle)

+ Il se peut que le moteur redémarre sans que cela soit souhaité par le   conducteur. Cela peut se passer dans les conditions suivantes (aperçu):

  • le véhicule se met à rouler si on lâche le frein (avec boîte manuelle lorsque la vitesse dépasse 3 km/h). Ceci s’explique pour des raisons de sécurité, les assistants à la direction et au freinage étant requis dans ce cas.
  • l’assistance de freinage n’est plus suffisante
  • la batterie n’est plus suffisamment chargée
  • activation du dégivrage/désembuage de la lunette arrière ou du dégivrage du pare-brise, sollicitation plus importante de la climatisation.
  • la température du moteur ne se situe plus entre les valeurs citées plus haut.

+ Conditions dans lesquelles le système de fonctionne pas :

  • il y a plus de 8°C d’écart entre la température qui règne dans l’habitacle et la température sélectionnée    Start-Stop non dispo
  • la fonction de dégivrage/désembuage de la lunette arrière ou du dégivrage du pare-brise est activée
  • le niveau de charge de la batterie ne permettrait pas un redémarrage du moteur
  • le régime du moteur est supérieur à 1.200 tr/min.

Evolution : le système Stop-Start 2.0

Sur la nouvelle Passat. Le moteur ne se coupe plus uniquement lorsque le véhicule est à l’arrêt, mais également dès la phase qui précède celui-ci (en dessous de 2 ou 7 km/h selon la boîte de vitesses), ce qui permet des économies de carburant supérieures.

Couper le moteur pendant la phase de décélération qui précède l’arrêt du véhicule pose un défi technique particulier. Le système doit, en effet, être capable de détecter si le conducteur veut vraiment s’arrêter ou s’il conduit momentanément très lentement parce que la circulation est dense.

Ici aussi, deux cas se présentent :

Voiture avec boîte manuelle

  • Le moteur se coupe en-dessous de 7 km/h uniquement si le conducteur passe au point mort et relâche la pédale d’embrayage.

Voiture avec boîte DSG

  • Le système prend en compte différents paramètres
    - la vitesse du véhicule,
    - la pente
    - l’angle de braquage
    - l’« activité directionnelle »  (il ne peut pas y avoir de mouvements du volant)

Si les conditions nécessaires sont remplies pour un arrêt du moteur et que la pression de freinage permet d’établir que le conducteur souhaite s’arrêter, le moteur cesse de fonctionner lorsque la vitesse est inférieure à 2 km/h (DSG à embrayages en bain d’huile(1) ou 7 km/h (DSG à embrayages « à sec »(2)).

+ Redémarrage du moteur

Lorsque le véhicule est à l’arrêt, les conditions pour le redémarrage sont les mêmes qu’avec un système Stop-Start classique.

Il existe toutefois de nombreuses situations dans lesquelles le conducteur peut soudainement changer d’avis et vouloir réaccélérer, par exemple lorsque le feu passe au vert à son approche. Le système « Stop-Start » de la deuxième génération le permet.

Dans ce cas, le redémarrage du moteur se fait :

  • en débrayant (boîte manuelle)
  • en sollicitant la pédale d’accélérateur (boîte DSG)

(1)    DSG 6V / DGS 7V en combinaison avec le 2.0 TDI biturbo
(2)    DSG 7V en combinaison avec d’autres moteurs

Technologies/

Add D’Ieteren DB Technology to your Home Screen