Emergency Assist

L’« Emergency Assist » vise à éviter les accidents (ou à réduire leur gravité) consécutifs à une incapacité inopinée d’un automobiliste à conduire son véhicule. Pour cela, ce système prend différentes mesures qui vont jusqu’au pilotage partiel automatique du véhicule.

Évolution de l’assistant au maintien de cap « Lane Assist », l’« Emergency Assist » détecte, de concert avec le « Lane Assist », une soudaine incapacité à conduire d’un automobiliste (absence de sollicitation des pédales d’accélérateur et de frein et de la direction) et prend différentes mesures.

Dans un premier temps, le « Lane Assist » détecte si le véhicule menace de quitter sa bande de circulation et vérifie si le conducteur a ou non les mains sur le volant* ; si ce n’est pas le cas pendant une durée d’au moins 8 secondes, il émet une « demande de reprise en main » sous la forme d’un signal sonore et visuel. De plus, le véhicule est ramené sur sa bande de circulation par un contrebraquage actif. En outre, le régulateur de vitesse adaptatif ACC est activé et maintient automatiquement la distance de sécurité par rapport au véhicule qui précède. Si le conducteur ne reprend toujours pas le contrôle du véhicule en agissant sur la direction, le « Lane Assist » déclenche une nouvelle « demande de reprise en main ». Ensuite, le système se désactive.

L’« Emergency Assist » entre alors en action. Le véhicule est maintenu sur sa voie et les feux de détresse sont allumés, afin d’avertir les autres usagers de la route. Simultanément, différentes mesures sont prises pour « réveiller » le conducteur : des alertes sonores retentissent (gong à intervalles réguliers), des coups de frein brusques tentent de le « secouer » et, s’il n’y a toujours pas de réaction de sa part, le véhicule est progressivement freiné jusqu’à l’immobilisation complète.

La voiture reste sur sa bande de circulation même si le conducteur ne conduit plus, ce qui évite de mettre en danger les véhicules qui viennent en sens inverse ou se déplacent sur les voies adjacentes. Le risque de survenance d’accidents (et leur gravité) liés à une voiture hors de contrôle est donc sérieusement limité.

* Le fait de rouler génère au niveau du volant des vibrations qui sont « neutralisées » lorsque le conducteur a les mains posées sur la couronne dudit volant. La présence de ces vibrations prouve donc que le conducteur ne tient pas le volant.

Technologies/

Add D’Ieteren DB Technology to your Home Screen