Catalyseur SCR

Les oxydes d’azote (NOx) participent à l’effet de serre, sont la principale source des pluies acides ainsi que de l’acidification des eaux de source et ont un effet irritant sur les voies respiratoires.

La norme Euro 6 impose aux constructeurs automobiles de ramener de 180 mg/km à
80 mg/km les valeurs limites d’oxydes d’azote (NOx) pour les véhicules à moteur diesel. A partir d’un certain gabarit de voiture, cela n’est possible que grâce à un catalyseur SCR
(« Selective Catalytic Reduction ») spécialement conçu pour éliminer les oxydes d’azote.

Particules NOx Euro 1-6

Un additif (AdBlue) est injecté « à la demande » dans la ligne d’échappement en amont du catalyseur SCR. Au contact des gaz d’échappement chauds, l’urée contenue dans la solution se transforme dans le catalyseur SCR en ammoniac qui réagit avec les oxydes d’azote et les décompose en eau et en azote, inoffensif pour l’environnement (l’azote est d’ailleurs le composant principal de l’air), au cours d’un processus de réduction catalytique sélective.

Dans le cas de la plus récente évolution en la matière, le filtre à particules et le catalyseur SCR ne forment plus qu’un tout. On parle désormais de filtre à particules à revêtement SCR.

Voir aussi : AdBlue et Euro 6

Technologies/

Add D’Ieteren DB Technology to your Home Screen